Le bilan orthodontique
 - Si un traitement orthodontique est envisagé, l'orthodontiste va prescrire des examens complémentaires (radiographies, moulages en plâtre, quelquefois photographies), faire un bilan clinique précis (avec des mesures et des constructions) pour proposer un plan de traitement adapté à la situation particulière du patient.

A ce moment, le patient (et sa famille) seront informés du type d’appareil nécessaire (Plusieurs appareils différents peuvent être nécessaires au cours d’une même phase de traitement), de la durée prévisible du traitement ou de la phase de traitement concernée ; La durée ne peut être qu’approximative car elle dépendra de la coopération du patient, d’une réponse individuelle au traitement qui n’est jamais totalement identique et d’un degré d’incertitude sur la croissance faciale résiduelle ou la persistance d’une parafonction comme la déglutition avec interposition de la langue.

C’est à ce moment que sera recueilli le consentement éclairé après avoir débattu de l’amélioration attendue, des contraintes et des risques éventuels du traitement ou de l’abstention de traitement.

Les malformations les plus fréquentes sont dues à :
  • La déformation des arcades dentaires liés à : la succion du pouce ou d'un autre doigt, l'interposition de la langue pendant la déglutition, la respiration par la bouche qui modifie la posture de la langue
  • Des dents trop grosses pour la taille de la bouche ou inversement,
  • Un décalage entre la croissance des deux mâchoires (squelettique)
  • L’absence d’une ou de plusieurs dents (agénésie)
  • Des dents incluses ou retenues dans la mâchoire



Conseils de soins quotidiens
Vous pouvez éliminer vous-même la plupart des bactéries responsables de la maladie parodontale. En effet, vous pouvez contrôler la plaque dentaire - cause de leur prolifération - grâce à des soins quotidiens.

La brosse

Munie de poils souples et d'une petite tête, elle est très efficace sur les surfaces en contact avec la langue, la joue ou les dents de l'autre mâchoire. Il existe de nombreuses techniques, mais il faut surtout retenir de frotter ces trois surfaces au moins deux fois par jour pendant trois minutes avec le dentifrice que vous recommandera votre praticien.


L'alimentation

Evitez le grignotage entre les repas ainsi que l'absorption de boissons sucrées. Réservez ces plaisirs pour les repas et brossez-vous les dents après. En cas d'impossibilité, il existe des brosses à dents adaptées (plus petites, jetables ou à poser au bout du doigt). Le chewing-gum, recommandé contre les caries, ne vous aidera pas à lutter contre la parodontite.

Les brossettes

Les espaces inter dentaires sont inaccessibles à la brosse traditionnelle, c'est pourquoi une brossette adaptée permet d'y déloger la plaque. Un seul aller-retour suffit souvent. Ne soyez pas découragés par les saignements, c'est justement le signe de la présence de plaque qui irrite la gencive, ils disparaîtront après quelques jours.


Le fil

Certains espaces inter dentaires sont si fins que seul le fil peut s'y glisser. Il s'agit d'utiliser la tension du fil entre vos doigts pour "racler" les surfaces inter dentaires afin d'en détacher la plaque. Deux passages sont utiles entre chaque dent : un par côté.


La plaque

C'est une couche invisible et molle, formée de bactéries et d'aliments décomposés, qu'il est facile d'enlever avec un simple brossage. Une fois durcie, cette pellicule se transforme en tartre que seul votre chirurgien-dentiste pourra faire disparaître.